Le démodé à la mode

Beverly-HillsVous recherchez la chemise de votre adolescence aux motifs Liberty, le jean taille haute de Brenda dans Beverly Hills ou encore le dernier vinyle de Dave ? Rien de plus simple aujourd’hui : Bienvenue dans l’ère de la mode kitsch et vintage! Le rétro est devenu, depuis quelques années, le mot d’ordre du lifestyle parisien et s’étend allègrement dans toutes les grandes villes de France. Les marchés dédiés au vintage ne cessent de se multiplier. C’est un fait : La mode redevient démodée et tout le monde en redemande !

Cette nouvelle tendance qui consiste à faire du neuf avec du vieux refait surface dans tous les domaines confondus : du meuble à l’appareil photo en passant par le retour fracassant du vinyle. On assiste même au grand retour des produits d’autrefois dans nos rayons de supermarchés (anciens légumes, anciens bonbons,…)

Pourquoi cette tendance du « old school» ?

THE GREAT GATSBY

La mode est aujourd’hui un condensé des années 50 à 90. Elle est plébiscitée par les fashionistas qui s’inspirent directement de la culture léguée par la génération précédente (les parents), mais également grâce aux séries comme Mad Men avec son ambiance rétro-chic ou encore à cause des films de Baz Luhrmann, saturés de couleurs et de clichés comme dans Gatsby le Magnifique, Moulin Rouge et Roméo + Juliette. Maintenant les modèles à ‘tweeter’ et ‘follower’ sont les hipsters branchés qui arborent la moustache et le nœud pap’ agrémenté de leur plus belle chemise à carreaux, mais aussi les filles à frange vêtues de la jupe plissée empruntée à France Gall.

À une époque où l’on prône le numérique en cherchant à faire toujours plus petit, plus léger, plus pratique, on constate finalement une volonté des consommateurs à retrouver ses origines. Et cette frénésie gagne tous les objets du quotidien. On rêve de nostalgie, de retrouver nos aspirations de grands enfants. Plus que le vintage, c’est le grand retour du « kitsch » !

Le vinyle : quand le « has been » devient « un must-have »

Exit les Ipods et lecteurs MP3 qui cherchent à tenir simplement dans notre poche. Aujourd’hui on ressort les imposantes et fragiles platines vinyles et ses plus beaux 33tours. On créé sa propre collection en y ajoutant les vinyles des nouveaux artistes qui n’hésitent pas à rééditer leur titre sur ce nouveau support prisé par leur nouveau public. En France et aux Etats-Unis, le vinyle vient en renfort à la crise du CD et connaît une importante hausse des ventes depuis ces dernières années. L’ère de la dématérialisation est révolue, on veut du concret, du souvenir à porté de main mais également du visuel. Les vinyles sont souvent feuilletés pour l’aspect graphique de la pochette. Objet à la fois vintage et de qualité, il a le mérite d’avoir un son exceptionnel, comme si les Rolling Stones enregistraient une chanson au milieu de votre salon.

Philippe-Katerine-efféminé

C’est toujours dans le secteur musical que nous assistons à l’avènement du kitsch. Cette tendance du mauvais goût assumé vient s’insérer dans les clips des plus grands artistes : du français loufoque Philippe Katerine aux stars internationales comme Lady Gaga avec son clip « G.U.Y » et Kanye West avec « Bound 2 » qui utilisent les visuels les plus colorés, clichés et déjantés pour se faire remarquer.

Capture d’écran 2014-03-31 à 23.37.14

like-the-legend-of-the-phoenix

Plus récemment en terme de « kitsch attitude », ce sont les Daft Punk qui gagnent haut la main avec leur nouvel album Random Access Memories : les clips sont vieillis à souhaits et les séries d’articles dérivés restent dans ce même registre décalé.

« C’était mieux avant… »

Les marques qui ont bercé notre enfance tentent de faire un retour en force aujourd’hui en surfant sur la vague du vintage. Si elles ont réussi à conquérir leur public une fois elles font maintenant le pari que ce même public nostalgique aura plaisir à les retrouver.
Ce fut le cas pour Fujifilm :  Fini les appareils photos numériques avec les milliers d’images que l’on stockait sur nos disques durs depuis trop longtemps, la photographie devient instantanée et immédiate en main avec le retour des polaroïds. À peine le déclencheur appuyé, le cliché sort, authentique, sans effet Instagram, sans retouche, aucune fioriture technologique ne viendra abimée cette photo directement épinglée.

En 2013, la France a aussi assisté au retour en force de la peluche Furby, tout droit sortie des années 1990. Elle a réussi à se classer en top des ventes sur toute la période de Noël. Cette année, c’est Tamagotchi qui tente ce pari audacieux. À voir si ce comeback aura autant de succès qu’à son lancement d’origine…

nokia

Enfin, hier, les médias ont annoncé la résurrection du téléphone Nokia 3310. Devenu emblématique sur le web et qualifié d’indestructible, ce vieux modèle sorti en 2000 revient sur le marché de la téléphonie. Loin d’être à la course de la technologie contre Apple et Google, Nokia se démarque par sa position 100% originale. Le modèle est toujours le même : pas de wifi, pas de 3G, pas de photos ni d’applications en tous genres, mais on retrouve ces fonctions que l’on viendrait presque à oublier : des appels, des SMS et surtout des heures de jeu à venir sur le célèbre Snake.

Ces marques rêvent toutes de l’impulsion ‘vintage’ pour relancer les ventes auprès de la nouvelle génération.

Après des années de recherches en innovation de plus en plus pointues, un perfectionnement des techniques 3D et 4D pour créer une société de consommation hyperconnectée,  il semblerait que l’attrait pour les nouvelles technologies se soit essoufflé.  Le nouveau défi est maintenant de dénicher la prochaine envie des consommateurs parmi ses anciens trésors…
À quand le retour du walkman et du baladeur CD ?

Laissez un commentaire :