Strasbourg, une capitale de Noël toujours aussi attrayante !

 

Strasbourg porte cette année encore, ses habits de fête : de nombreuses illuminations, son grand sapin et surtout son célèbre marché de Noël (dit Christkindelsmärik en alsacien) réparti à travers différents quartiers de la ville à l’occasion des  fêtes de fin d’année. Depuis 1570, Strasbourg reflète l’esprit traditionnel de Noël et attire chaque année des touristes venus du monde entier grâce à ses spécialités locales et son patrimoine historique. Revenons sur cet univers aussi atypique que féerique

IMG_0017

 

DES ORIGINES A AUJOURD’HUI

Les premiers marchés de Noël sont nés en Allemagne et dans la capitale alsacienne, Strasbourg, au XIVème siècle.  A la base, ils servaient à récompenser les enfants sages à l’occasion de la Saint-Nicolas, le patron des écoliers.

Puis, par une décision du Conseil des Vingt-et-un, le marché de Noël s’est vu dédier à l’enfant Jésus (Christkindel en alsacien). A l’époque, l’événement avait lieu autour de la Cathédrale puis, par son succès grandissant, il a été transféré sur la place Kléber puis, en 1871, sur la place Broglie.

Depuis plus de vingt ans, le marché de Noël s’est étendu à plusieurs quartiers strasbourgeois : autour de la Cathédrale, à la Petite France et évidemment sur la Place Broglie. Plus de 300 commerçants, artisans ou encore cuisiniers se donnent rendez-vous chaque année avec des spécialités locales qui en font sa réputation à travers toute l’Europe : décorations, poterie, jouets artisanaux, vin chaud, pain d’épices, tartes flambées, bretzels, et enfin les fameux bredele, petits gâteaux alsaciens préparés durant la période des fêtes. Pour cette édition 2013 qui a débuté le 30 novembre et se clôturera le 31 décembre, le marché de Noël reçoit une invitée d’honneur : la Croatie, qui vient fêter son entrée dans l’Union Européenne, avec un village sur la place Gutenberg.

D’autres animations font le rayonnement de la capitale européenne : le grand sapin de Noël de la place Kléber ainsi que les nombreuses illuminations qui décorent toute la ville, ce qui la rend particulièrement magique lors des fêtes de fin d’année. Sans oublier les concerts et autres spectacles organisés devant les plus beaux  monuments de Strasbourg, mettant ainsi en exergue les traditions de Noël alsaciennes.

 

IMG_0018

 

UN SUCCES BASE SUR DES TRADITIONS

Ce qui attire les visiteurs – 2 millions par an – c’est l’opportunité de se projeter dans une autre dimension le temps d’une promenade ou d’un week-end. L’ambiance unique que procurent les rues pavées du centre-ville de Strasbourg, illuminées de mille feux, les plonge dans un univers merveilleux, propre à Noël. D’autant plus que les touristes peuvent apprécier la beauté de l’architecture ainsi que le savoir-faire des commerçants qui tiennent les chalets du marché de Noël.

En effet, ces derniers sont sélectionnés  sur des critères stricts. Il existe un règlement du marché où chaque candidature – plus de 1000 chaque année – est examinée en début d’année par une commission de sélection. Les produits présentés à la vente doivent respecter les traditions de Noël. Une fois l’autorisation individuelle délivrée, le commerçant peut faire face à un contrôle afin de vérifier qu’il respecte les conditions : emplacement, produits vendus, etc. De plus, chaque chalet est photographié afin de mesurer les efforts de son gérant au niveau de la décoration et des illuminations. Cette sélection est nécessaire pour éviter les dérives et conserver l’authenticité du marché de Noël de Strasbourg.

L’Alsace tient à ses traditions et ses habitants aussi. Certains commerçants sont là depuis des générations, ce qui renforce l’attrait du public car les visiteurs ont tendance à allier la tradition et l’ancienneté au savoir-faire. S’ajoute à cela, la convivialité de l’endroit, en faisant un lieu propice aux échanges et aux discussions, et donc aux achats.

 IMG_0014 

LE BUSINESS DE NOEL

Le marché de Noël à Strasbourg est le plus ancien et le plus célèbre de France. Cette année, il fête sa 443ème édition, et attise la curiosité d’un public toujours plus grandissant grâce à ses nombreux chalets et animations, lui donnant ainsi ses lettres de noblesse. Cette notoriété non négligeable fait, que depuis 1991, Strasbourg est considérée comme la capitale de Noël. Ce titre réjouit l’Office du Tourisme de la ville puisqu’il a prévu 250 millions d’euros de retombées économiques pour l’édition 2013 sachant que le coût net est d’environ 2,5 millions d’euros. Le secteur commercial de Noël fonctionne malgré le contexte économique français. Une réussite alors que le panier moyen des Français pour leurs dépenses de fêtes de fin d’année est prévu à la baisse pour la première fois depuis 2010. D’un premier point de vue, le business peut paraître intéressant, toutefois il n’est pas toujours fructueux : « Les frais fixes pour les marchands sont élevés et ces derniers dépendent fortement des conditions météorologiques et de la conjoncture. Particulièrement pour les petits marchés. Les plus gros sont moins touchés car ils bénéficient d’un grand attrait touristique » note Astrid Canevet, responsable des relations publiques de Kelkoo. A savoir que la dépense moyenne des visiteurs du marché de Noël de Strasbourg est de 68 euros par personne, contre moins de 10 euros dans les petits marchés. Sans oublier que l’exposant doit payer 1300 euros de frais et de redevance pour un chalet de 8x2mètres.

Les fêtes de fin d’année profitent surtout aux hôtels et aux restaurants de la région strasbourgeoise. Certains d’entre eux, notamment les hôtels du centre-ville, affichent complet dès le mois de septembre. D’autant plus que les visiteurs étrangers (américains, asiatiques…) sont de plus en plus nombreux. Ceux qui s’y prennent plus tard peuvent louer une voiture et se loger dans les villes à proximité de Strasbourg, leur permettant de visiter la région un peu plus en  profondeur. Nombreux touristes décident de faire un circuit de l’ensemble des marchés de Noël d’Alsace et s’y prennent donc très tôt pour réserver leurs voyages. Anticiper ses trajets est la meilleur chose à faire car les sociétés de transports, type SNCF, profitent généralement de ces périodes très attractives pour augmenter leurs tarifs. Au-delà de sa réputation, Strasbourg communique beaucoup en tant que capitale de Noël : un site Internet dédié (noel.strasbourg.eu), 100 000 plans d’information, 240 000 programmes détaillés et 227 000 plaquettes touristiques distribuées (français, anglais, allemand). Strasbourg n’a pas fini de recevoir du monde devant sa belle Cathédrale.

Joyeuses fêtes de fin d’année à tous :-) !

 

 

About Pauline Lazarus

Etudiante en Master 2 RP/Event à l'ECS Paris, je suis en alternance au sein du Groupe BNP Paribas.
Curieuse sur tout ce qui concerne les nouvelles tendances et comment elles s'appliquent sur les relations presse et l'événementiel.

One comment

  1. Une bonne combinaison entre les traditions et le business !
    Et c’est une bonne idée de publier l’article sur ce sujet juste avant Noël :) It will go viral, c’est sûr !

    Joyeux Noël à tous !

Laissez un commentaire :