hapy

Le phénomène PHARRELL

Oui, on le sait  sa dernière chanson est top (!), on est happy etc… ! Mais finalement ce chanteur/producteur qui est l’un des quelques chanceux à vivre THE American Dream, est bien plus qu’un chanteur : un phénomène.

Petit retour en arrière … séquence émotion : Pharrell est né le 5 avril 1973 à Virginia Beach. Sa mère, Carolyn est enseignante, et son père, Pharoah Williams est homme à tout faire. Pharell est l’aîné de deux frères : Cato et Psolomon, ainsi que deux demi-frères : Pharoah III et David.

Pharrell et Chad Hugo (l’autre producteur de musique de The Neptunes) se sont rencontrés lors d’un camp d’été, lorsqu’ils étaient au collège. Pharrell jouait des claviers et de la batterie et Chad était saxophoniste. Egalement membres d’une fanfare, Pharell  jouait de la caisse claire et Hugo était chef d’orchestre. Ils ont continué à jouer dans l’orchestre du lycée Princess Anne High School.

Dans les années 1990, Chad et Pharrell forment un groupe de R’n’B avec deux amis, Shay Haley et Mike Etheridge, qu’ils baptisent The Neptunes. C’est en participant à des spectacles de jeunes talents, notamment dans leur lycée, qu’ils sont découverts par Teddy Riley, dont le studio est voisin. C’est après avoir obtenu leur diplôme qu’ils signent avec Riley et que l’aventure des Neptunes commence…

Mais revenons à Pharrell Williams ; je me souviens qu’il y a 15 ans (Aïe ! Déjà ???), nous découvrions ses premiers tubes, j’étais alors au collège et il avait déjà un fan club.

Jusqu’au titre « Beautiful » avec Snoop Dog, qui date d’à peine deux ans dans ma mémoire tellement il y est intact, où là, ce fut l’explosion. Allez, cadeau : 

Pharell-Williams-girlBon c’en est assez pour la partie « historique » du personnage, mais revenons à ces derniers mois. Tout d’abord son duo avec les Daft Punk, « Get Lucky », énorme tube ! Evidemment les Daft Punk sont un peu des « machines à tubes » (chauvinisme n°1) mais bon, il faut le dire, Pharrell aussi … Duo juste explosif et qui ramène Pharrell sur le devant de la scène. Ils en ont d’ailleurs fait un autre qui ne connaît pas encore le succès de « Get Lucky », il s’agit de « Gust of wind », présent sur le dernier album de Pharrell : Girl.

 Nous y venons donc, à cet album à succès.

Premièrement, est-ce que l’on peut faire une pause sur son chapeau ? Je ne sais pas, suis-je la seule à ne pas comprendre sa démarche ?! Et puis,  il n’est pas censé être styliste le coco? Bon pour résumer Pharrell :

Ça OUI

pharrell_williams_sort_un_parfum_de_son_chapeau_5910.jpeg_north_560x_white

 Mais ça NON

Le-chapeau-de-Pharrell-Williams-aux-Grammy-Awards-2014-cree-le-buzz_portrait_w858

 Sinon bah, ça donne ça :

pharrellbighat

Enfin bon, recentrons-nous !

Oui on y arrive : Happy ! LA chanson du moment et peut-être celle de l’année ! Entraînante, un refrain simple à mémoriser avec des mots compréhensibles même pour les plus réfractaires à l’anglais : le cocktail détonnant pour faire d’une chanson un HIT !

L’ampleur de cette chanson est mondiale, des groupes de personnes répartis sur le globe organisent des sortes de « lip-dub » sur « Happy ». De toutes les origines et de toutes les générations, cette chanson fédère les gens … et les rend heureux.

Après quelques recherches je suis tombée sur une version parisienne (chauvinisme n°2) mais sur Youtube on en trouve de tous les pays :

 Et ces clips publiés sur internet depuis un peu partout dans le Monde ont réellement ému le chanteur. En effet,  Pharrell s’est retrouvé en larmes sur le plateau de l’émission d’Oprah Winfrey, lorsqu’ont été diffusés des dizaines de ces clips. Talentueux, agréable, joli garçon et SENSIBLE, « l’éternel jeune » (il parait qu’il a 41 ans…. Mouais, je reste sceptique !), est bel et bien resté humain.

Cette vidéo publiée hier, est très touchante et fait beaucoup parler, encore une fois, de notre Pharrell!

Pour vous :

Pour rester dans les larmes, mais cette fois dans un autre registre, je vais devoir aborder le sujet qui fâche, une interview française de notre Pharrell, faite par une certaine Enora… Hé oui désolée je sais que ça fait mal de reparler de cette triste histoire mais bon quand faut y aller, faut y aller !

Pour le coup, aucun chauvinisme, il n’y a pas de quoi, même si je trouve honnêtement que les twittos et internautes ont été durs avec elle.  Se faire lyncher de la sorte sur la place (toile) publique, pour une simple interview ratée…

Pour ceux qui ont hiberné quelques semaines, je resitue le contexte : fin février, Enora Malagré (« chroni/critiqueuse » dans l’émission de Cyril Hanouna « Touche pas à mon poste » sur D8) reçoit Pharrell Williams pour une interview qui se veut originale. Elle la joue « détente » et « cool » ce qui lui a valu d’être critiquée par  l’ensemble de la communauté des twittos et plus largement des internautes.

Les images sont plus parlantes, (re)découvrez cette vidéo (à noter le titre de cette vidéo est lui aussi très parlant : « 2014 Enora Malagré se ridiculise devant Pharrell Williams ». Que rajouter ?) :

Pour information, cette vidéo a été tellement critiquée et moquée, qu’une parodie (très peu appréciée par Enora), a été publiée : 

Après Cyril Hanouna qui n’a affiché aucun soutien à sa protégée puisqu’il l’a franchement enfoncée dans « Touche pas à mon poste », Pharrell Williams aurait qualifié cette interview de « nut », c’est-à-dire de « cinglée ». Pauvre Enora, seule contre tous !

Mais, revenons encore une fois à notre sujet : Pharrell ! Car finalement, on peut comprendre le laisser aller d’Enora, telle une adolescente en face de Claude François dans les années 60 … Car Pharrell est bel et bien un PHENOMENE puisqu’il réussit tout ce qu’il tente tant professionnellement que personnellement car, hé oui les filles, il est marié et papa depuis quelques années déjà ….

Laissez un commentaire :