image article

Plus tard, je veux être …

Que vous soyez en Master, en licence ou en dernière année de lycée, que vous ayez 16, 23 ou 25 ans, on vous a tous déjà parlé au moins une fois de votre avenir professionnel et de ce que vous souhaiteriez faire de votre vie. Les questions que l’on redoute tous un jour ou l’autre : que veux-tu faire plus tard ? A quel avenir professionnel te destines-tu ?  Quel est ton projet professionnel ? Si on y réfléchit bien, depuis notre plus jeune âge à l’école on nous demande d’avoir une idée bien précise de ce que nous aimerions faire plus tard et quelle profession serait faite pour nous. Pour certains c’est une source d’angoisse tandis que pour d’autres c’est une évidence. Mais pouvons-nous savoir avec certitude ce que nous allons faire toute notre vie ? Les possibilités sont tellement grandes et les rencontres tellement importantes. Notre projet peut changer du jour au lendemain après une discussion avec des amis, une proposition de voyage, un départ, un café entre collègues, une rencontre  …

Notre projet professionnel

Nous allons entamer le mois de mars et c’est à cette période de l’année que tout se joue et que l’on se pose des milliards de questions au sujet de notre futur : Qu’est ce que je fais après le brevet ? Est-ce que je m’oriente vers une filière scientifique ou une filière littéraire ? Que faire après le bac ? Et ensuite … que faire avec mon master ? Depuis des années, on repousse la réponse à cette question, on pense avoir le temps d’y répondre mais le jour où ça nous tombe dessus, panique à bord, il n’y a pas de formule magique. Pouvons-nous vraiment avoir une idée claire du poste que l’on souhaite occuper, de l’entreprise que l’on souhaite intégrer ou bien même le secteur d’activité qui nous fait rêver ? Et quand bien même nous avons les réponses à ces questions, n’est-ce pas illusoire de pouvoir prétendre à un poste si précis et si ambitieux ? Chaque individu a ses propres rêves, ses espérances, et tout le monde est rempli d’ambition. Mais si choisir un métier c’était aussi renoncer à des rêves que nous avions petit, à des projets qui nous semblent inaccessibles, et si c’était s’enfermer dans une profession qui ne nous conviendrait pas vraiment ?

Combien de jeunes diplômés se retrouvent contraints d’accepter des petits boulots faute de trouver des postes correspondant à leurs véritables compétences ? La question qu’on peut se poser est : pouvons-nous nous permettre d’être exigent pour un premier poste ou devons-nous nous résoudre à accepter un poste « en attendant » mieux ? La réponse n’est pas si simple car nous sommes souvent partagés entre l’envie de gagner de l’argent et l’impression de perdre notre temps. Nous voulons souvent être embauché à notre juste valeur et c’est frustrant de se sentir dévalorisé. Pourtant une réalité existe et nous ne pouvons pas l’ignorer, nous ne sommes pas seuls sur le marché de l’emploi.

L’Etudiant propose un test qui peut être une première étape pour identifier quelle personne vous êtes et pour quel type de métier vous êtes fait. Ne prenez pas peur si les résultats ne sont pas à la hauteur de vos espérances, ce n’est pas un résultat figé.

Test « Pour quels métiers êtes-vous fait ? »

Vous, acteurs de la communication, vous savez pertinemment que le secteur auquel on se destine englobe un grand nombre de métiers, et des métiers auxquels on ne pense pas toujours. Nous sommes persuadés que nous sommes fait pour être de grands communicants, un grand nombre d’entre nous souhaite être chef de projet mais nous avons souvent une mauvaise connaissance du marché qui est en perpétuel mouvement. On est également souvent confronté à un constat : « La com, c’est un secteur bouché ». Voici une infographie* qui saura peut-être vous rassurer, en communication aussi on recrute ! A gauche, les réponses correspondent aux annonceurs, à droite aux agences. Cette infographie nous prouve que le réseau professionnel que nous avons depuis quelques années est primordial et qu’il est important de l’enrichir dans les années à venir. Les rencontres et les discussions que nous pouvons avoir  au quotidien nous aident à construire notre avenir professionnel.

Recrutement infographie

Un outil qui peut nous aider à raccourcir notre période de chômage ?

« Ce que je veux faire après mon Master ? De toute manière je serai au chômage ». Cette phrase nous l’entendons régulièrement et elle reflète une certaine prise de conscience des étudiants qui s’aperçoivent qu’en sortant de l’école nous sommes noyés parmi des centaines et des centaines de demandeurs d’emplois. Pourquoi donc ne pas se différencier face à un autre candidat ? L’exercice du projet professionnel peut nous paraître complexe et ambitieux mais s’il nous servait à aller dans la bonne direction et ne pas perdre de temps à postuler à des postes qui ne nous conviendraient pas ? Nous sommes certainement plus légitimes face à un recruteur si nous arrivons avec un projet bien précis et si nous sommes nous mêmes convaincus par notre discours. Etre sûr de son projet professionnel c’est aussi construire son réseau professionnel de manière intelligente. J’entends par là, discuter avec des personnes avec qui vous travaillez au quotidien, des professionnels que vous rencontrez sur des événements et même des amis qui travaillent dans le même secteur d’activité que vous. Si vous leur expliquez avec certitude le poste que vous convoitez et qu’ils perçoivent votre motivation et les qualités nécessaires en vous alors ils pourront facilement en parler autour d’eux et vous aider à y parvenir. C’est inutile de chercher à acquérir un grand réseau, il faut avant tout qu’il soit de qualité. Mais il ne faut surtout pas oublier que toutes les petites rencontres et les petites expériences peuvent être intéressantes et peuvent nous apporter des opportunités parfois surprenantes. On peut parfois se rendre compte que nous possédons des savoir-faire dont nous n’avions pas conscience et des détails qui apportent une véritable valeur ajoutée à notre profil !

Quels sont les profils recherchés par les entreprises ?

Chez l’annonceur, les principales demandes concernent les postes de :

- Chargé de communication
- Assistant de communication
- Responsable de communication
- Emplois liés au web (rédacteur web, webmaster, web designer)

 Chez les professionnels en agences, on recherche :

- Chef de projet
- Assistant de communication
- Commercial
- Community manager
 

Cet article ne vous permettra certainement pas de trouver le métier de vos rêves, ni même à révéler soudainement votre projet professionnel mais il vous aidera peut être à positiver et à vous encourager dans vos démarches !

About Léa Capaldi

Léa Capaldi
22 ans
Petite, brune et yeux marrons
Etudiante Master 2 event/rp
Attachée de presse à Le Public Système
Souriante, pipelette (bon relationnel), curieuse et humaine Ambitieuse et pleine de projets
Une phrase que je garde en tête : Chi va piano va lontano

Laissez un commentaire :