L’avenir du Voyage d’Affaires

169938282Le voyage d’affaires a-t-il encore un avenir avec l’évolution des nouvelles technologies ?

Tout d’abord rappelons ce qu’est le voyage d’affaires. C’est l’exercice d’une activité professionnelle en dehors du cadre de travail habituel. Lors de son déplacement, le voyageur d’affaires visite ses clients ou fournisseurs, participe à des réunions ou encore assiste à des événements comme des congrès, conventions ou séminaires.

Un secteur qui a connu la crise et a su rebondir. En effet, lors de la crise de 2009, le secteur a connu une forte baisse de son activité. 66% des entreprises ont réduit leur budget consacré à ce poste. Cette baisse n’a été que temporaire car à partir de 2010, l’activité s’est de nouveau intensifiée. Selon American Express Voyage d’Affaires monde et son président Charles Petrucelli «lorsque la demande s’est accéléré à partir de décembre 2009, j’ai d’abord cru à une reprise mécanique, passagère, due à l’importance de la chute accusée pendant la crise mais cette reprise s’est prolongée au-delà de nos espérances. Chaque mois, la croissance observée a été de 3 à 4% supérieure aux prévisions que nous avions faites ».

Après avoir connu ce passage à vide, le comportement des entreprises s’est modifié. Elles sont devenues plus économes et plus exigeantes en terme de retour sur investissements. La mise en place de politiques de voyages strictes, elles recourent aux tarifs restreints et aux réservations et achats anticipés pour un meilleur rapport qualité/prix.

Les entreprises ne peuvent pas réduire indéfiniment les budgets voyages d’affaires car ils sont considérés comme un véritable levier économique. Chaque déplacement a pour objectif de développer de nouveaux marchés, de maintenir l’activité,  ce sont des relais de croissance indispensables pour les entreprises.

Les réductions budgétaires se sont portées sur les voyages internes sans finalité commerciale. Pour permettre cependant de maintenir des échanges et une communication de qualité entre les acteurs de l’entreprise, de nouveaux modes de communication sont apparus. Une entreprise sur cinq a adopté le principe des réunions virtuelles grâce à la visioconférence. Toutefois, un sondage réalisé par American Express Meetings & Events montre que 82% des personnes interrogées pensent que les réunions professionnelles ne peuvent pas être remplacées par des réunions virtuelles et 73% pensent que les réunions virtuelles réduiront la fréquence des réunions de courtes durées (moins de 2 heures).

La prochaine révolution dans la vidéoconférence sera vidéoconférence hologramme. Les chercheurs au Canada ont déjà mis au point un hologramme grandeur nature pour assurer une vidéoconférence 3D. Le système « TeleHuman » permettra à deux personnes de simplement se tenir devant leurs propres capteurs et de parler à des images 3D, avec plus de réalisme et d’interactivité que ne le permettent des écrans plats.

Ces nouvelles façons de communiquer impacteront également le voyages d’affaires.

Fort de ces constats, on peut s’interroger sur l’avenir du voyage d’affaires.

AirPlus, fournisseur de solutions de paiement et de reporting pour la gestion des voyages d’affaires, se projette en 2060 et nous expose sa vision de l’avenir du voyage d’affaires. Mark Harris dans son livre blanc « Business Travel 2060 » répertorie les évolutions technologiques auxquelles ce secteur devrait être confronté, en voici quelques exemples :

Voyage & infrastructure mondiale

MoovelVers l’intégration d’une mobilité

Le futur smartphone permettra aux voyageurs de choisir entre le rail, la route et l’air en temps réel via un réseau de transport intégré basé sur la technologie à la demande. Il comparera à la fois le temps, le prix et le confort.

Ce concept est déjà en cours de tests en Allemagne par la société Moovel. Ce futur smartphone pourra avoir comme fonction un titre de transport public, un billet d’avion, une clé de voiture, une clé de chambre d’hôtel ou encore un moyen de paiement. Il fera intégralement partie du quotidien du voyageur d’affaires de 2060.

L’avenir de la technologie

Avion

 Les voyages supersoniques

Il aborde notamment les déplacements longs courriers. Effectuer un vol direct entre le Royaume-Uni et l’Australie en 2h30 sera possible grâce aux avions supersoniques capables d’atteindre plusieurs fois la vitesse du son.

Le voyage du futur

Les passagers des futurs aéroports pourront bénéficier d’un système d’embarquement simplifié avec une carte d’embarquement numérique scannée par smartphone. Les téléphones permettront les mises à jour en temps réel des portes d’embarquement ainsi que du temps d’attente. La prochaine génération d’avions offrira tout un panel de divertissements lors de la durée du vol. Les voyageurs pourront assister à des conférences grâce aux salles de conférence virtuelles.

Moving-Platforms-le-train-du-futur Le train hypersonique

Le rail va véritablement évoluer au prochain siècle avec un système de transport hypersonique matérialisé par un tube fermé où le train est propulsé par des champs magnétiques. Ce futur train allant jusqu’à 5 fois la vitesse du son, pourra relier les centres de population mondiale soit la Russie, l’Europe du nord, le Canada et les Etats-Unis. L’intégration de la mobilité au sein des réseaux de transport présente une vue globale permettant aux voyageurs de concevoir des voyages « porte à porte ».

Voiture GoogleLa voiture sans conducteur

La voiture du XXIe siècle est déjà parmi nous. Grace à Google, la voiture sans conducteur a déjà parcouru plus d’un quart de millions de kilomètres et a obtenu une licence dans trois états d’Amérique.

Programmée par un smartphone, le conducteur mentionne sa destination. Cette nouvelle manière de voyager, permet de faire tout autre chose que conduire comme naviguer sur le web, répondre aux emails par commande vocale et échanger via la vidéo.

Les nouvelles technologies vont permettre de réduire les besoins de se déplacer grâce à un mode de communication et d’échanges basés sur le virtuel. Paradoxalement, les possibilités de se transporter à grandes vitesses devraient faciliter les déplacements lors notamment des voyages d’affaires. La qualité des échanges humains, le respect des rythmes propres à chacun nécessaires à l’équilibre et la santé ne semblent pas être au coeur des préoccupations des chercheurs. La recherche effrénée d’un monde « hyper connecté » dont l’objectif est d’accroître la productivité et la compétitivité mondiale semble être le but ultime à atteindre. On peut se demander quel sera l’avenir de l’humanité dans un monde où les avancées technologiques domineront.

One comment

  1. ce qui est sûr c’est que les voyages d’affaires s’adapteront, ou du moins devront s’adapter en permanence. il y a toujours des moyens moins couteux et plus respectueux de l’environnement de faire des affaires, mais rien ne remplace le contact humain et les avantages en nature visiblement :)

Laissez un commentaire :