ribery benzema

FIFA WORL CUP 2014: Ribéry, Benzema et Giroud iront au bordel, c’est une certitude

Cela ne vous a pas échappé, dans moins d’un mois maintenant (12 juin 2014), le brésil accueillera la coupe du monde de football. La France à réussi à se qualifier de justesse face à l’Ukraine, alors oui, c’est sûr les bleus iront bien au bordel n’en déplaise au sélectionneur Didier DESCHAMPS. Ne vous y méprenez pas, quand je parle de bordel, je ne fais pas allusion à la supposée maison close située à moins de 500 mètres de l’hôtel des bleus; Je veux bien entendu parler du Brésil en lui-même…

2142746

Depuis maintenant un an, les hautes instances du football mondial ne cessent de faire part de leurs inquiétudes quand à la réussite de cet évènement planétaire. En effet la grande fête mondiale du football va se dérouler dans un climat délétère sur fond de problèmes d’infrastructure, d’instabilité sociale, et de tourisme sexuel… Personnellement un tel constat m’amène à me poser la question de savoir si oui ou non le Brésil n’aurait il pas été annexé par ce valeureux POUTINE pour qu’on lui laisse le mérite d’être le seul homme à ne pas savoir organiser des évènements sportifs internationaux… Souvenez-vous Sochi 2014.

poutine

Aujourd’hui le plus inquiétant est bien entendu le climat social. Une grosse partie de la population brésilienne protestent, souvent violemment, depuis maintenant un an, contre l’inflation, la corruption au sein du gouvernement, et les sommes colossales investies pour l’organisation du mondiale (10 à 12 milliards d’€uros). Aussi les fans de la Seleçao sont révoltés par le fait que la plupart d’entre eux ne pourront pas assister aux matches étant donné que le prix moyen d’une place est presque équivalent au salaire minimum brésilien. Il ne se passe pas une semaine sans que des heurts éclatent dans une des villes qui accueillera le mondial. Dernier incident en date mardi 20 mai à Belém. Alors que le trophée de la coupe du monde était présenté à plus de 12000 spectateurs, le show a dû être arrêté à cause des affrontements violents entre police et manifestant.

Photo d'une manifestation à São Paulo datant de juin 2013

Photo d’une manifestation à São Paulo datant de juin 2013

Comme pour mettre de l’huile sur le feu, des grands noms du football, comme PLATINI et PELE, appellent à « cesser les protestations le temps de la compétition ». En d’autres termes : «S’il vous plait messieurs les pauvres des Favelas et d’ailleurs, pourriez vous cesser votre bordel le temps d’un mois, pour que nous, riches évadés fiscaux en Suisse, puissions nous gaver de caviar et champagne devant les 64 matchs de la coupe du monde de football». Le petit côté Mussolinien de Platini n’étonne pas vraiment; après tout il a fait une grande partie de sa carrière à la Juventus de Turin (#humour pour les prudes), mais venant de PELE, légende Brésilienne et ambassadeur pour l’ONU et l’UNESCO, il y a de quoi surprendre, voir choquer. Après tout ils ont peut être raison… Si on avait demandé aux Ukrainiens de Maïdan de stopper les manifestations lors des JO de SOCHI, ça n’aurait pas perturbé les jeux et la situation dans l’est de l’Ukraine ne serait surement pas celle que l’on connait aujourd’hui !!

Michel PLATINI

L’autre gros problème au pays du ballon rond, c’est que la plupart des stades ne sont pas finis. Encore en travaux à 25 jours du Mondial, l’Arena Corinthians, stade du match d’ouverture Brésil-Croatie le 12 juin à Sao Paulo, a passé un premier test officiel laborieux. Le toit n’étant pas achevé, une partie des 36.000 spectateurs du match de championnat perdu à domicile par Corinthians contre Figueirense (0-1) ont été copieusement arrosés par une pluie battante. Les communications par téléphone étaient pratiquement impossibles pendant et après la rencontre et le réseau 3G était totalement saturé.

Le match d'ouverture entre le Brésil et la Croatie aura lieu le 12 juin à São Paulo dans l'Arena Corinthians

Le match d’ouverture entre le Brésil et la Croatie aura lieu le 12 juin à São Paulo dans l’Arena Corinthians

La dernière grande crainte des autorités brésiliennes, c’est de voir une augmentation conséquente du tourisme sexuel lors de la compétition. Le gouvernement de Dilma ROUSSEF a fait de la lutte contre ce fléau une priorité en prenant des mesures radicales, comme par exemple interdire toutes publicités et produits dérivés faisant allusion de près ou de loin à la réputation sulfureuse du brésil en matière de tourisme sexuel. On se souvient notamment de l’interdiction de la commercialisation des T-shirt Adidas sur lesquels on pouvait y voir des messages plus que explicites. On comprends les inquiétudes du gouvernement et on ne peut que féliciter de telles mesures, seulement tout le monde n’entend pas la chose de cette oreille: «S’il va y avoir des touristes et que tout le monde va gagner de l’argent, les hôtels, les compagnies d’aviation, les commerces, pourquoi les prostituées ne pourraient-elles pas en gagner?», s’insurge notamment Roberto Chateaubriand, responsable de l’organisation de défense des droits des prostituées.

T shirt polémique d'Adidas. "Looking to score" signifie "Cherche à conclure" en Français

T shirt polémique d’Adidas. « Looking to score » signifie « Cherche à conclure » en Français

On voit bien que le Brésil et sa coupe du monde ne vont pas débuter dans un climat très propice à la fête. Malgré les appels au calme très maladroits des anciennes gloires de la planète foot, on observe une escalade de la violence au Brésil et plus précisément aux abords des stades et autres évènements liés au mondial. À ce phénomène de protestation grandissant s’ajoute la laborieuse avancée des travaux, donnant le sentiment à la communauté internationale que ce mondiale va être un véritable fiasco.

Mais ne nous inquiétons pas c’est une coupe du monde parmi tant d’autre, les prochaines nous feront oublier les couacs de celle-ci; au final nous ne retiendrons que le vainqueurs… « Pardon? 2018 aura lieu en Russie et 2022 au Qatar? Excellent! Finalement je me demande si Ribéry et sa bande ont vraiment intérêt à descendre du bus cette fois ci… !

Ruffier et Malouda dans le bus des bleus lors de la grève de Knysna en 2010

Ruffier et Malouda dans le bus des bleus lors de la grève de Knysna en 2010

Dimitri BEUDIN

Retrouver tous mes articles et autres news sur DIMentiel

Laissez un commentaire :